Association professionnelle agréée par le ministère de l'Éducation nationale (BO 16 juillet 2015)

Groupe orientation

Groupe orientation 10 10 2019 Rencontre avec les syndicats : Compte rendu de l’audience

 

Karine LAMOUREUX : Secrétaire Nationale en charge de la formation SE,

Rachel SCHNEIDER : Secrétaire Nationale en charge du dossier de la formation SNUIPP FSU,

Thomas FLEITH : Représentant local SGEN CFDT.

Corinne CHLEQ BARD : CPC CRETEIL,

Véronique GIAMBAGLI : CPD AV BELFORT,

Sabine MAISONNIER : CPD TOURS,

Stephan BRUNIE : Groupe Statutaire,

Christian DEGHILAGE : Groupe Statutaire,

Bruno RICQUEBOURG : Groupe Statutaire.

Rappel fil rouge des rencontres ANCP et AF /Syndicats :

Deux entrées pour les échanges : un axe statutaire, un axe indemnitaire… Quelles avancées ?

Statut

SNUIPP une forte inquiétude pour les formateurs, multiplication des postes vacants de CPC à l’issu du mouvement, une inquiétude sur l’attractivité de ces postes, des inquiétudes en terme d’épuisement professionnel des collègues. Une surcharge de travail du côté de la formation et aussi des inquiétudes pour les obligations de formation pour les PE notamment pendant les vacances (juillet 2019)…

Au-delà des missions de formation, la multiplication des tâches éloignées des missions de formation.

Une inquiétude sur l’évolution des formateurs à l’aulne du vade-mecum de pilotage, pour le ministère volonté réaffirmée d’accompagnement des réformes.

Le SE Partage des inquiétudes, pas de nouveauté au titre de l’actualité, réforme de la formation initiale, dans le schéma directeur de la formation continue qui vient d’être actée, au ministère on parle de formation mais jamais des formateurs. Pourtant ils sont cités dans tous les dossiers, sans que le profil du formateur soit clairement défini. Des inquiétudes sur la formation continue, au-delà de la mobilisation des formations sur les 18 h de maths et français…

Il est question d’élargir le vivier de formateurs. Mais on ne sait ni avec qui ? Ni quand ? D’autres acteurs vont-ils entrer en scène ? Quid du » Caffa/Cafipemf » dans sa configuration 2015 ; souhait de récupérer les lettres de missions de tous les CPC, qui permettrait de mesurer les quotités horaires, mesurer la charge de travail. Un temps annualisé qui est à discuter. L’agenda social n’est pas ouvert à ce jour…

Pour le SGEN CFDT : une perte de sens de la mission des CP, qui ne se résume qu’à accompagner des réformes, mettre en musique des formations qui sont préconstruites. Multiplication de faisant fonction, absence de lettre de mission, comment quantifier, reconnaître le temps de travail hors temps scolaire. Souci d’accompagnement des PE entrant dans le métier, difficultés pour les CPC de répondre aux besoins des PE sur le terrain…

Une synthèse de la dernière audience au ministère du 17 JUIN est portée à la connaissance des membres…

Quelques rappels : le CAFIPEMF dans sa nouvelle version viserait à recruter des experts en français et en mathématiques, défini comme un choix politique par le ministère. ..

Un constat partagé : les missions des conseillers pédagogiques sont en train de changer. ..

  • LE SCHEMA DIRECTEUR DE LA FORMATION CONTINUE : axes sur les fondamentaux,

On demande aux CPC d’être des généralistes au service du projet du Ministre. Le regard est porté ici du côté du CAFFA, avec des formateurs disciplinaires, comme modèle pour le premier degré…

Une avancée : Inscription dans le texte définitif du schéma directeur de s’appuyer sur les besoins des PE pour construire les plans de formation… Le recensement des demandes exprimées par le terrain peut être porté par les formateurs et syndicats, c’est un levier pour ouvrir les plans de formation de circonscription au-delà des prescriptions Français/maths…

SNUIPP : concernant le vivier des formateurs : l’élargissement de ce vivier est prévu, mais il est lu comme la volonté de faire intervenir des intervenants extérieurs...

SE : sur le schéma directeur de formation, tous les amendements ont été retenus sauf un, celui portant sur les fondamentaux.

  • Conseil académique de formation : une nouvelle instance qui est actée, qui réunit tous les acteurs de la formation, tout au long de l’élaboration du PAF, consulté pour avis, du recensement des besoins, à la conception, au bilan des formations. Siègeront aussi les représentants des personnels, une place à prendre pour l’ANCPetAF...

Plateforme de recueil des besoins ? Définition et recensement des besoins de formation, qui va les traiter pour élaborer des plans de formation ? Qui sera sollicité pour le traitement des données produites à l’issu du recensement ? Une ouverture pour les CP Formateurs ? : des questions qui restent en suspens…

  • Conseil départemental de formation : présence de l’ANCPetAF dans certains départements, des différents acteurs de la formation.

Une information : GAIA /MAGISTERE repris en main par Canopé.

  • La question du Statut du formateur :

Le SE : La situation du département des Hautes Alpes sur le changement de statut contre prime n’est pas légale. Le DASEN reconnaît le travail supplémentaire et verse une prime, or cette prime n’existe pas pour les PE, il existe SEULEMENT pour les administratifs. Redistribution de l’argent du rectorat. Ce pourrait être un tour de passe-passe. Depuis, nous avons appris que le DASEN avait reculé…

Depuis le changement de gouvernement, la DGRH ne répond jamais par écrit, les rdv ont tous été reportés et l’agenda social n’est pas ouvert.

Le SNUIPP pose les problématiques à 3 niveaux différents :

Au niveau départemental : argumentation sur la carte scolaire, la dotation départementale arbitrée par le recteur et par le ministre pour répondre à des besoins locaux.

Au niveau académique, au niveau du recteur : un levier à actionner, les nouvelles IMP indemnités pour missions particulières, institués pour des personnels du premier degré, il faut donc solliciter les recteurs.

Au niveau national : argumentation sur l’indemnité REP et REP+, les avantages spécifiques pour les promotions ISAE à défendre du côté du ministère…

Indemnité pour Education prioritaire Aujourd’hui IMP versées aux IRUN, à l’ASH. Les CPC sont une fois de plus les seuls à ne pas être concernés. …

Le SE émet un avis nuancé pour la proposition à l’échelon académique, car renvoie à des pratiques non officielles, des initiatives locales. Démarche que l’on ne peut pas porter au national…

  • Le SGEN /CFDT : Indemnités REP REP+ Dossier porté par le SGEN, assurer la mobilité des personnels, vigilance particulière sur les postes à profil. Revendication sur la rémunération globale des formateurs au-delà des IMP …

  • Le SNUIPP : Porter la nécessité de revalorisation de la fonction sans dériver vers une éventuelle distinction PE Formateur…

  • Le SE : Une préoccupation : la transversalité. 40 % des PES, 40% des contractuels sont en région parisienne… Quels moyens spécifiques ? Une enquête sur les besoins des formateurs et leur qualité de vie au travail pourrait donner une image de la fonction et la synthèse serait un atout à porter au ministère… Le groupe orientation se charge de rédiger cette enquête…

  • Le SGEN : les constats sont partagés…

  • ANCPetAF : Aujourd’hui la formation de formateurs telle qu’elle est promue lors des séminaires académiques est davantage une information qu’une formation. On est prescripteur, on ne produit plus, on ne nourrit plus, on s’appauvrit…

Un constat coté association : une perte de l’identité professionnelle se fait sentir sur le terrain, Les CP sont épuisé, le mécontentement grandi… Les CPD arts visuels, musique, EPS dépossédés de leurs missions, et quand il reste une possibilité d’intervention en département elle est indexée sur les fondamentaux. … Tous les autres points de réflexion développés plus haut sont partagés…

  • PISTES DE TRAVAIL :

Il faudrait que les DASEN acceptent de donner du temps aux CP pour collaborer, travailler ensemble.

Pour le SNUIPP : le respect de la professionnalité des enseignants s’articule sur la professionnalité des formateurs. Une expression unitaire sur le vademecum serait envisageable ? (travail commun à impulser…) Point d’appui sur le schéma directeur de la formation continue pour desserrer l’étau de la prescription. Revalorisation et reconnaissance de la fonction…

Pour le SE : Réflexions et actions partagées à définir, enquête sur la perte d’identité, sur un possible épanouissement professionnel à impulser afin d’avoir des données sur la qualité de vie réelle professionnelle des formateurs…

Pour le SGEN : La Question de la mise en œuvre et des dotations sur Villani Torossian : toutes les académies ont-elles bien libérées le 1/2 poste missionné ???

La question indemnitaire est portée par tous les syndicats

PERSPECTIVES :

  • Rédaction d’une enquête sur les possibles épanouissements professionnels.

  • Relance de l’enquête sur l’état des lieux des postes au niveau national.

  • Un rendez à venir commun auprès la DGESCO et DGRH.

  • Un autre rendez-vous avec M. STANEK pour le suivi des demandes faites le 17 juin dernier lors de notre audience au ministère…

  • Rendez-vous avec les syndicats et le groupe orientation sur les journées de Janvier2020 : bilan d’étape…

 

Pour le groupe Orientation : Véronique GIAMBAGLI , Sabine MAISONNIER et Corinne CHLEQ BARD.

Vous pouvez récupérer le dossier du bilan intermédiaire de l'enqête sur le temps de travail en suivant le lien suivant :